ARTICLES


Andry Farcy un conservateur novateur Le musee de Grenoble de 1919 a 1949 Vincent Helene

Andry-Farcy, un conservateur novateur - Le musée de Grenoble de 1919 à 1949
Vincent, Hélène


Musée de Peinture, Grenoble, 1982.


In-8, broché sous couverture illustrée en couleur, 139 pp.
Nombreuses illustrations en noir et en couleur.
Bon état d'ensemble. Une coiffe légèrement frottée.



Livre non disponible
Ce catalogue aujourd'hui recherché a été édité à l'occasion de l'exposition Andry-Farcy, un conservateur novateur 1919-1949 présentée au musée de Peinture, à Grenoble, du 28 juin au 11 octobre 1982.
L'histoire du premier "musée moderne" en France, né dès les années vingt à Grenoble, est étroitement liée à la figure singulière de l'un de ses conservateurs, Andry-Farcy, qui fut en charge de ce musée de 1919 à 1949, avec une interruption à la fin de l'occupation -il fut alors inquiété en vertu des lois nazies sur l'art dégénéré. Organisée à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance, cette exposition rendait hommage à l'homme dont l'action valut au musée de Grenoble une réputation internationale précoce, notamment pour son ouverture internationale.
Le catalogue privilégie trois événements emblématiques de la politique artistique grenobloise, aux antipodes du conservatisme des autres musées français de cette époque : la Peinture belge, en 1927, les Chefs-d'oeuvre du musée de Grenoble, au Petit Palais en 1935 et les Premiers maîtres de l'art abstrait, en 1949.